Sunday, October 2020

« L’enregistrement sonore n’est pas un faux », se défend Saâdaoui

Le manager de joueurs Nassim Saâdaoui a plaidé jeudi son innocence dans l’affaire de marchandage de matchs qui l’aurait impliqué, via un enregistrement sonore, avec le directeur général de l’ES Sétif Fahd Halfaya, tout en insistant que le sonore en question « n’est pas un faux ».

« Je tiens à préciser que j’ai été convoqué en tant que témoin. L’enregistrement sonore n’est pas un faux. Je pense qu’il existe une expertise technique qui va conforter mes propos. Je ne voulais pas réagir après toute cette campagne qui m’a visé, d’autant que nous étions en plein mois de Ramadhan », a indiqué Saâdaoui à la presse, peu après son audition par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP).

Le DG de l’Entente, Fahd Halfaya, est accusé d’avoir sollicité ce manager pour arranger des rencontres et favoriser par conséquent son équipe afin qu’elle remporte le titre de champion d’Algérie au détriment des autres concurrents.

« L’enregistrement s’est déroulée en présence de plusieurs personnes qui sont prêtes à témoigner. Je n’ai fait de chantage à personne », a-t-il ajouté, tout en précisant que l’enregistrement sonore « a été transmis aux concernés, je ne l’ai pas diffusé sur les réseaux sociaux ».

Avant d’enchaîner : « Cette affaire n’a aucun lien avec le joueur de l’ESS Ishak Boussouf, j’ai en ma possession un document délivré par l’Entente qui me permet d’agir dans le cadre d’un transfert à l’étranger ».

Enfin, Nassim Saâdaoui s’est montré confiant quant à son « innocence » dans cette affaire, se disant prêt à collaborer avec la justice et les structures de football pour arriver à « une réforme du secteur footballistique ».

Absent lors de la première séance de la commission de discipline de la LFP pour des « raisons de santé », le DG de l’Entente a déclaré, peu après son audition, qu’il avait déposé plainte contre Nassim Saâdaoui et d’autres personnes pour « chantage », tout en insistant que l’enregistrement sonore est un « faux ».

Cette affaire a fait réagir le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) qui a déposé une plainte contre X, alors que la Fédération algérienne de football (FAF) a indiqué dans un communiqué qu’elle s’était saisie du dossier, tout en dénonçant avec vigueur ces « pratiques condamnables ».

Input your search keywords and press Enter.