Monday, November 2018

Les épisodes rocambolesques des « faux » transferts de Mahrez

C’est digne d’un feuilleton aux épisodes rocambolesques que celui que nous vivons à chaque mercato. L’acteur s’appelant Riad Mahrez et les prétendants plusieurs.

L’on se rappelle tous de « l’escapade » du joueur en plein stage de l’équipe nationale, c’était le 31 aout dernier. C’était pour avait-on dit, négocier un probable transfert vers un club de renommée mondiale. Rien ne fut, au grand dam des fans de Mahrez et de l’équipe nationale.

L’été 2017 aura donc été chaud pour l’international algérien, qui s’est vu tantôt du côté de l’AS Rome, tantôt à Barcelone, et chez d’autres clubs qui ont souhaité l’enrôler n’était-ce l’exigence financière de Leicester. Le joueur est sous contrat avec le club anglais jusqu’en 2020.

Mais bien avant cela, en 2016 déjà, le club catalan voulait faire signer l’international algérien, de même que Manchester City et Arsenal. Les Foxes réclameraient alors, 53 millions d’euros pour libérer celui qui a terminé la saison meilleur joueur du championnat anglais.

Cette fois-ci encore, on annonce Riad du coté de Liverpool ou il devrait remplacer Philippe Coutinho, transféré à Barcelone. On a même précisé le montant du transfert: une indemnité de 55 millions d’euros avec un bail de quatre ans pour l’intéressé. Finalement, il n’en a rien été. Riyad Mahrez est toujours un joueur de Leicester et compte poursuivre la phase retour sur la même lancée avec laquelle il avait fini la phase aller, phase durant laquelle l’ancien ballon d’or africain a inscrit 06 buts en première league et un but en coupe de la ligue, ainsi que 5 passes décisives en championnat.

En attendant la fin du mercato la fin de janvier, il n’y a pour le moment aucun prétendant sérieux pour signer avec l’international algérien.

Input your search keywords and press Enter.