Sunday, July 2020

MC Oran : le staff technique sans salaires depuis huit mois

Les membres du staff technique du MC Oran n’ont pas perçu leurs salaires depuis huit mois en raison de la situation financière difficile que traverse le club de Ligue 1 de football, a-t-on appris mercredi auprès de son entraîneur en chef, Bachir Mecheri.

Malgré cela, Mecheri et ses deux assistants, Sebbah Benyagoub et Abdesslam Benabdellah, tous des anciens joueurs du MCO, se montrent compréhensifs quant à la conjoncture actuelle que traverse leur club et le sport algérien en général, impacté notamment par la crise sanitaire qui secoue le pays et le monde entier, a souligné l’ancien attaquant international à l’APS.

Le technicien oranais, qui avait aussi porté les couleurs du MC Alger pendant de longues années au cours de sa carrière de footballeur, n’a pas caché, en revanche, ses craintes au sujet des répercussions de la crise financière dans laquelle se débat la formation phare de la capitale de l’Ouest sur l’avenir de ses joueurs avec l’équipe.

« La situation des joueurs ne diffère pas trop à la nôtre en tant qu’entraineurs, puisqu’ils n’ont pas été payés à leur tour depuis sept mois. S’ils venaient de saisir la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL), l’effectif risque tout simplement la saignée », a-t-il encore dit, saluant au passage le sens de responsabilité de ses protégés « qui se montrent jusque-là très compréhensifs vis-à-vis des difficultés financières auxquelles fait face à la direction du club ».

Le directeur général du club, Si Tahar Cherif El Ouezzani, en poste depuis l’été dernier, se retrouve dans l’obligation d’apurer les dettes du MCO envers d’anciens joueurs de l’équipe. Il sera aussi dans l’obligation de s’acquitter, et dans les meilleurs délais, de près de 7 millions DA au profit de l’ex-entraineur de l’équipe, le Français, Jean-Michel Cavalli qui vient d’avoir gain de cause suite à la plainte déposée auprès de la FIFA contre le club, rappelle-t-on.

Par ailleurs, l’entraineur Mecheri s’est dit « pessimiste » concernant une éventuelle reprise du championnat, à l’arrêt depuis deux mois et demi, en raison de la pandémie du coronavirus, estimant que le manque de moyens matériels « ne faciliterait pas le respect des mesures préventives censées être appliquées si la compétition venait d’être reprise comme c’est le cas récemment pour le championnat allemand ».

Le MCO, qui n’a plus goûté à la joie des titres depuis son dernier trophée en coupe d’Algérie en 1996, occupait la 8e place au classement du championnat avant que la compétition ne soit gelée. Les Rouge et Blanc ont été également éliminés dès les huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie.

Input your search keywords and press Enter.