Saturday, December 2018

Organisation de la CAN-2019, le Maroc en pôle position mais …

Depuis la décision de la Confédération africaine de football (CAF) de retirer l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, le nom du Maroc pour le remplacer revient en force. Néanmoins, la prestigieuse compétition africaine de football n’est pas acquise d’avance pour le royaume.

Lire aussiLe nouveau pays-hôte de la CAN 2019 connu avant le 31 décembre

Bien que le Maroc semble s’imposer comme l’évident plan de secours de la Confédération africaine de football (CAF), peu de pays ont les capacités de réussir là où le Cameroun a échoué: proposer des infrastructures aptes à accueillir une compétition inédite dans son format, avec 24 équipes.

Avant même le début du compte à rebours, l’Egypte a jeté l’éponge en annonçant vendredi qu’elle ne postulerait pas pour cette CAN qui sera la première organisée pendant l’été. L’Afrique du Sud, seul pays africain à avoir accueilli une Coupe du monde (2010), a annoncé dimanche songer à remplacer le Cameroun, comme elle avait déjà suppléé la Libye en 2013. « La Confédération africaine de football a demandé à la Fédération de songer sérieusement à organiser la CAN-2019. La SAFA va d’abord discuter avec le gouvernement avant de prendre sa décision », a tweeté le compte officiel des Bafana Bafana.

Le désistement du Maroc en 2015 !

Faut-il rappeler que le Maroc a désisté en 2015 d’organiser cette compétition en plein crise de la maladie Ebola ? Un précédent qui peut jouer contre la candidature du voisin de l’Ouest. Mais le désistement qui a mis à mal la CAF à l’époque était sous l’ère d’Issa Hayatou ce qui peut ne pas peser lourdement sur le choix du Maroc. Ce dernier est en bonne relation avec la nouvelle direction de la CAF.

La voie semble ainsi dégagée pour le Maroc, grand favori qui pourrait annoncer sa candidature « probablement en début de semaine », explique une source à la fédération cité par l’AFP. Magdi Abdel Ghani, membre du conseil d’administration de la fédération égyptienne, estime qu’il y a « un consensus pour que le Maroc accueille la compétition ».

Membre de la fédération marocaine, Abdelmalek Abroune confirme à l’AFP: « si le Maroc est candidat, il serait le mieux placé ». « Le royaume connait une forte affluence des touristes en été, ce sera une période idéale pour organiser une telle compétition », étaye-t-il. « Le pays dispose de toutes les infrastructures de transport et d’hébergement ainsi qu’une expérience dans ce genre d’événement ».

« Le Maroc est la solution idéale pour la CAF, les six villes qui doivent accueillir la CAN sont prêtes avec les six stades », abonde le chercheur en sport Moncef El Yazghi.

Pour sa part, le sélectionneur français du Maroc Hervé Renard ne cache pas son souhait de voir le Maroc hote de la CAN 2019.  « J’espère que le Maroc sera désigné », a-t-il déclaré vendredi au micro de BeIN Sports, même si, a-t-il ajouté dans un sourire « ça va rajouter une pression supplémentaire ».

Input your search keywords and press Enter.