Tuesday, October 2020

Sport en Afrique : plus d’argent aux athlètes pour faire face au Covid-19

L’Association des Comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA) a décidé d’affecter plus de moyens financiers pour le soutien et l’accompagnement des sportifs africains, dans le contexte actuel de pandémie de coronavirus (Covid-19).

La décision a été prise lors d’une réunion du comité exécutif tenue par visioconférence, avec la participation de 55 membres de Comités nationaux olympiques (CNO), des commissions des athlètes, du Comité international olympique (CIO) et de la Solidarité Olympique, entre autres.

La rencontre a permis de faire un état des lieux, entrevoir la situation des athlètes du continent et mettre en place une stratégie de soutien aux sportifs dans la conjoncture actuelle, selon l’ACNOA.

« L’ACNOA a décidé des économies sur le budget de son fonctionnement. Cette enveloppe additionnelle, à hauteur d’un million de dollars, ajoutée au soutien d’un million de dollars précédemment affecté et la subvention de 3 millions USD, devraient tranquilliser les athlètes », a indiqué le président de l’ACONA, l’Algérien Mustapha Berraf.

En plus de cet accompagnement, l’instance olympique africaine a estimé que l’aspect psychologique devrait être pris en compte pour protéger la santé mentale des athlètes et leur remise en forme.

La réunion, d’une durée de 4h30, a permis d’échanger sur la situation difficile des athlètes africains qui subissent les répercussions du Covid-19.

Les intervenants ont constaté que les perspectives de la participation africaine aux rendez-vous sportifs de grande envergure, à l’instar des Jeux Olympiques de Tokyo, n’étaient pas « suffisamment confortées actuellement » par le quotidien rude des athlètes qui ne permet pas une préparation sereine des compétitions. « Une situation qui n’augure pas des performances et des résultats de qualité pour l’Afrique au rendez-vous nippon », ont-ils estimé.

Tout en demandant une célérité pour toutes les actions à entreprendre et surtout être à l’écoute de manière permanente de tous les acteurs du mouvement olympique africain, le président de l’ACNOA a fait appel aux commissions d’athlètes qui « doivent proposer des activités aux comités exécutifs des CNO pour faire face en particulier aux besoins des athlètes ».

Par ailleurs, les responsables des 54 CNO africains ont été informés de la disponibilité d’aide de l’Association des Comités nationaux olympiques (ACNO) à l’ACNOA, pour faire face aux conditions exceptionnelles de préparation à Tokyo-2020 et à la crise de Covid-19, outre le fonds additionnel qui leur sera dédié à partir des programmes existants, selon la même source.

A la fin, les participants ont adopté une résolution proposée par le président de l’instance olympique africaine condamnant la discrimination et le racisme, notamment dans le milieu sportif.

Input your search keywords and press Enter.