Tuesday, October 2020

USM Bel-Abbès : un autre départ massif des joueurs se profile à l’horizon

L’USM Bel-Abbès devrait se préparer à un autre départ massif de ses joueurs à l’issue de l’exercice en cours, exactement comme ce fut le cas lors de la saison dernière en raison de l’incapacité de la direction de ce club de Ligue 1 de football d’honorer ses engagements envers ses protégés.

Plusieurs éléments de la formation de la « Mekerra », qui espéraient être régularisés après plusieurs mois d’attente, comptent saisir la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL) pour obtenir leur libération automatique, a-t-on appris dans l’entourage de ce club de l’Ouest du pays.

Le même scénario s’était produit la saison passée, et même celle d’avant, et ce, pour les mêmes raisons, vu que l’USMBA se débat dans d’interminables problèmes financiers qui se sont amplifiés au cours des trois dernières années, rappelle-t-on.

Cette situation est conjuguée à une instabilité chronique au niveau de la barre technique qui, rien que pour cette saison, a connu le défilé de pas moins de trois entraîneurs, en attendant d’en recruter un quatrième pour succéder à Abdelkader Yaïche qui a jeté l’éponge peu avant l’arrêt de la compétition.

Malgré cela, le club a réussi quand même à s’offrir une deuxième coupe d’Algérie lors de l’exercice 2017-2018, et éviter la relégation, de justesse soit-il, la saison passée. Pour l’actuel championnat, gelé depuis deux mois pour contrer la pandémie de coronavirus, l’équipe est revenue en force après un début catastrophique et a terminé à la troisième place la phase aller.

Mais après sept journées de la phase retour, les « Vert et Rouge » sont revenus à la case départ, ou presque, puisqu’ils occupent actuellement la 12e place avec un match en moins. Ils sont néanmoins toujours en course en coupe d’Algérie où ils ont déjà mis un pied en demi-finales grâce à leur victoire à domicile contre l’Amel Bousaâda (3-0), en quarts de finale aller, avant que cette épreuve ne soit à son tour gelée.

Du côté de la direction du club, on assure avoir enclenché une course contre la montre pour tenter de collecter l’argent nécessaire afin de régulariser, ne serait-ce que partiellement, ses joueurs et calmer par la même occasion leurs ardeurs.

Une mission qui s’annonce très délicate au vu de la crise sanitaire secouant le pays et ses retombées sur la vie économique, enfonçant davantage l’USMBA et beaucoup d’autres clubs qui étaient déjà au bord de la faillite, estiment les observateurs.

Input your search keywords and press Enter.