Friday, November 2020

Démission collective d’environ 200 étudiants, rien ne va plus à l’ENS Constantine

La  direction de l’École normale supérieure de Constantine (ENS) n’a pas mis trop de temps pour  passer à l’acte en sévissant contre les étudiants grévistes et ce suite à une instruction du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar.

 Les responsables de l’école ont en effet, exclu définitivement le représentant des grévistes, Anouar El Hadi Noui et un étudiant, Khaled H’chaïchi en l’occurrence, rapporte le quotidien El Watan dans son édition d’aujourd’hui.  Le quotidien rappelle que tout a commencé lorsque l’administration a adressé une convocation aux deux représentants normaliens pour comparaître devant le conseil de discipline mardi dernier. « Les deux étudiants ont été accusés d’entrave au bon fonctionnement de l’établissement et à l’activité pédagogique,  des agissements provoquant le désordre, et atteinte à la sécurité de l’école», ajoute-on.  Et comme il fallait s’y attendre la démarche de l’administration de l’ENS n’a pas laissé de marbre les autres étudiants ayant tenu mardi dernier,  un mouvement de protestation, en guise de solidarité avec leurs représentants. Il a été suivi d’une deuxième protestation hier matin, après que les étudiants aient constaté que Anouar El Hadi Noui et  Khaled H’chaïchi sont définitivement exclus de l’école après l’affichage des résultats du conseil de discipline tenu la veille.

 Le mouvement d’hier a été également  marqué par la démission collective d’environ 200 normaliens. C’est dire que la situation à l’ENS Constantine qui est déjà dans l’impasse risque de s’envenimer davantage.  C’est le pourrissement.

Input your search keywords and press Enter.