Tuesday, September 2019

5e mandat : les parlementaires indépendants se prononcent   

Le groupe parlementaire des Indépendants à l’Assemblée populaire nationale (APN), se dit en faveur de « la continuité », à l’occasion de l’élection présidentielle de 2019. Un soutien, à peine voilé, à un 5e mandat pour l’actuel président, Abdelaziz Bouteflika.

Dans un communiqué rendu public, ce samedi 4 août, les Indépendants considèrent l’échéance électorale du printemps prochain « comme une garantie de la continuité des réalisations politiques, économiques, sociales et culturelles ». Et d’appeler le peuple algérien à « protéger ses réalisations historiques, politiques et économiques, à poursuivre les réformes et le processus de construction et de développement et à s’attacher à ce qui a été concrétisé pour l’Algérie comme réalisation sur tous les plans ».

Lire également: initiative politique de Makri 

Estimant le cotexte que traverse notre pays de « difficile » et « emprunt de dangers sur nos frontières », les députés indépendants constatent « une montée de manœuvres politiciennes porteuses de « fitna » et de menaces directe sur l’unité nationale ».

Ils interpellent la classe politique pour, disent-ils, « s’élever dans ses débats au niveau des enjeux et des développements que connait l’Algérie » et « à ne pas impliquer l’ANP dans le débat politique et à mettre en valeur son rôle constitutionnel en reconnaissant ses sacrifices pour la défense de la nation ». Une réponse directe à Aberrazaak Makri, président du MSP, qui a appelé l’institution militaire à « accompagner » un processus de transition politique.

La sortie du groupe des indépendants dont fait partie l’ex-cadre du RCD Nordine Aït Hamouda, intervient au moment où les partis de l’allégeance, FLN, RND, TAJ et autres petits partis, ont lancé la machine de la précampagne pour un 5e mandat de Bouteflika.

Lire tous les articles sur:  le 5ème mandat 

*

Input your search keywords and press Enter.