Tuesday, November 2019

5e mandat : Sidi Saïd remet une motion au nom de l’UGTA

Abdelmadjid Sidi-Saïd a appelé, ce mardi 1er mai, au nom de l’ensemble des travailleurs affiliés à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), le président Abdelaziz Bouteflika à briguer un 5e mandat. « J’ai l’honneur de remettre à son excellence le président, votre motion spéciale pour le 5e mandant », a déclaré à Ouargla, le secretaire général de l’UGTA, dans son intervention à l’occasion des festivités officielles de la fête internationale du travail.

Par cette « motion », qu’il a remise « officiellement » à Noureddine Bedoui, le SG de l’UGTA qui se réclame d’« un million et demi » d’adhérents, emboite le pas au FLN dont le secrétaire général, Djamel Ould Abbès, avait lancé la machine de la campagne pour un 5e mandat, parlant du « souhait des militants de voir le président poursuivre sa mission à la tête du pays ».

La base a-t-elle été consultée ?

Toutefois, si pour le FLN, les instances locales ont participé à l’élaboration du « bilan des réalisations » du chef de l’Etat depuis 1999, signe de leur adhésion à la continuité, il n’en demeure pas de même pour l’UGTA. La centrale syndicale n’a organisé ni des assemblées générales, ni une quelconque rencontre organique ayant été sanctionnées par cette « motion ». Jusqu’à présent, il n’y a eu aucune occasion où une quelconque fédération affiliée à l’UGTA, a annoncé son soutien à la candidature de Bouteflika.

S’agit-il d’une initiative personnelle de Sidi Saïd ? La question s’impose d’elle-même, d’autant que l’annonce du SG de l’UGTA est une surprise, bien qu’elle soit dans l’ordre des choses pour ce syndicat ayant accompagné Bouteflika durant ses mandats.

Input your search keywords and press Enter.