Monday, November 2020

Bouteflika défend son bilan des deux dernières décennies

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika a affirmé mardi que l’Algérie a accompli, dans tous les domaines, des réalisations que « nul ne peut nier » durant les deux dernières décennies.

« Nul ne peut, aussi ingrat et aussi injuste soit-il, nier les réalisations de l’Algérie, ces deux dernières décennies, dans tous les domaines du développement et de réformes », a soutenu le Président de la République dans un message à l’occasion de la Journée internationale du Travail, lu en son nom par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui.

« Au plan politique, la consolidation de notre système démocratique pluraliste et la promotion des droits et libertés ont été couronnées par l’amendement constitutionnel de 2016 », a-t-il souligné ajoutant que dans le domaine social, « l’Algérie a rattrapé les retards cumulés du fait des crises multiformes ».

Il a rappelé, a ce titre, la réalisation de millions de logements et la réduction considérable du chômage, qui est loin aujourd’hui de son taux « alarmant » du début de ce siècle, assurant que l’Etat continuera à déployer davantage d’efforts pour l’amélioration de ces résultats.

L’Algérie a progressé également dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement ainsi qu’en matière de prestations sociales, d’amélioration du niveau de vie de la population et de renforcement de sa classe moyenne, a ajouté le Chef de l’Etat.

Evoquant le domaine économique, le Président Bouteflika a indiqué que « notre pays a enregistré, au cours des deux dernières décennies, un saut qualitatif dans le perfectionnement de nos capacités agricoles, la création de centaines de milliers de moyennes entreprises et la consolidation de nos infrastructures de base.

De même que le revenu global du pays a augmenté et la croissance économique est en constante évolution, même si son taux demeure insuffisant, a-t-il relevé.

« Nous devons également souligner les résultats du progrès  économique et sociale atteint par l’Algérie, tout au long de ces dernières années, et leur répartition au profit de la société partant de notre attachement au caractère social de l’Etat », a-t-il dit, affirmant qu' »outre, la création de postes d’emploi et l’amélioration des conditions de vie en matières de logement, d’enseignement et de prise en charge sanitaire, l’Etat veille à apporter un grand soutien aux prix d’un nombre important de besoins de première nécessité et de services sociaux, un soutien représentant dans ses différentes formes plus de 30 milliards de dollars annuellement ».

Input your search keywords and press Enter.