Affaire de l’appartement de M. Ali Yahia : le collectif de solidarité réplique au directeur des domaines

Le collectif de solidarité avec Maitre Ali Yahia Abdenour (CSA) dans l’affaire de la régularisation de son appartement qu’il occupe depuis 1962, a répondu aujourd’hui sur les précisions du directeur général des domaines, Djamel Khaznadji, publiées hier par l’agence officielle.

Lire aussi:  Affaire de l’appartement de maître Ali Yahia: les précisions des pouvoirs publics

En effet, le collectif a répliqué, via un communiqué parvenu à DMA, sur les précisions avancées par le directeur des domaines point par point. Ainsi, les rédacteurs du communiqué relèvent « une mauvaise fois » et « une volonté de nuire » à l’image du doyen des défenseurs des droits de l’Homme en Algérie. Pour le collectif, le directeur des domaines « tente de noyer dans un magma d’approximations factuelles, d’arguties réglementaires et de perfides insinuations, le déni de justice qui a ciblé le vieux militant, et l’émoi engendré dans l’opinion publique, pour banaliser ainsi un intolérable arbitraire comme un simple litige administratif qui serait en voie de règlement ».

Les membres du collectif, dont des journalistes, des leaders d’opinion, des politiques et des citoyens, indique que le représentant des pouvoirs publics, évoque la demande de régularisation de M.Ali Yahia  datant du 27 février 2018 alors qu’il omet de citer le premier courrier datant du 14 septembre 2014. Concernant le payement du loyer cité également par M. Djamel Khaznadji, le collectif rappelle au responsable que M. Ali Yahia n’a cessé de payer son loyer que suite à la communication des domaines informant les propriétaires du nouveau statut de leurs appartements « désormais biens vacants », selon le même communiqué. Les mêmes sources s’indignent des déclarations et des « non-dits », du responsable de l’administration des domaines. Plus loin, elles contredisent de nouveau le patron des domaines sur le fait que « d’autres locataires de l’immeuble « Lutécia » qui étaient dans la même situation que Me ALI-YAHIA ont bel et bien régularisé leur situation ». Selon les solidaires avec Ali Yahia, certains propriétaires « après avoir déposé leur dossier et réglé le prix d’achat de leur logement, ils attendent d’en recevoir les actes de propriété », ce qui sonne comme un démenti aux déclaration du DG  hier lorsqu’il a affirmé qu’aucun locataire n’a été régularisé pour le moment.

Même si le CSA reste sévère à l’égard des pouvoir publics, il considère que « cette réaction officielle est un signe d’apaisement, pour peu que l’effet d’annonce débouche sur un règlement concret et rapide du problème ».

Input your search keywords and press Enter.