Monday, October 2020

Benkhalfa : Le passage aux subventions ciblées permettra à l’État de gagner 1 200 milliard de DA

Abderrahmane Benkhalfa, expert financier et ancien ministre des Finances, a estimé ce dimanche,  «indispensable» la révision du système des subventions actuel.

Pour l’ex-ministre,  l’important coût budgétaire du système de subvention actuel «perturbe les marchés et empêchent la concurrence de jouer son rôle». « Le passage au régime des subventions ciblées permettra à l’État de gagner les deux tiers du budget consacré actuellement aux subventions et qui a été, en 2017, de l’ordre de 1 760 milliards de dinars », a-t-il en effet affirmé lors de son intervention sur les ondes de la chaîne III ce matin. Cette révision, a-t-il soutenu,  fait partie d’un «bouquet de mesures» relatives à l’ouverture de l’investissement, du champ économique et du développement des revenus. «Il faut, décélérer sur les subventions et accélérer sur  l’investissement», a-t-il recommandé.

Si l’expert est convaincu de la nécessité d’en finir avec le système des subventions généralisées, il s’est  toutefois montré, ambivalent, au risque même de se contredire, sur la démarche à adopter pour y parvenir. Ainsi, Abderrahmane Benkhalfa,  a recommandé dans ce ses, «un passage graduel qui doit permettre d’augmenter les revenus par l’augmentation de l’investissement économique», pour avouer sèchement plus loin qu’il «plaide en faveur d’une méthode qui n’est pas lisse, de préparer les conditions pour passer à une phase où l’ensemble des produits devraient changer de prix».

Le ministère du Commerce avait, pour rappel, préconisé dans le cadre d’un système de subvention ciblée, l’utilisation d’un moyen de payement assurant à la fois la traçabilité et la sécurité, tel le chèque, au bénéfice des ménages concernés. Le fichier national des personnes physiques nécessiteuses et destinataires de cette subvention sera élaboré avec la collaboration essentiellement du ministère de l’Intérieur et des collectivités locales, de la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) et des Directions de l’Action sociale des wilayas (DAS).

Input your search keywords and press Enter.