Thursday, December 2018

Des cadres du FLN accusent Ould Abbès d’avoir trahi Bouteflika

Djamel Ould Abbès est au centre de graves accusations qui pourraient sonner le glas de son règne sur la tête du FLN. Le secrétaire général du parti majoritaire « a trahi le Président Bouteflika et travaille en faveur de la candidature d’Abdelmalek Sellal » en prévision des élections présidentielles 2019.

à regarder: Vidéo/apparition de Abdelmalek Sellal à l’enterrement de Lalmas  

Selon Hocine Khaldoune, ancien membre du Bureau politique chargé à la communication, cité ce lundi 9 juillet par le journal El Khabar, Ould Abbès « soutient la candidature de l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal ». Preuve en est, ses dernières sorties où il a remplacé l’appel à un 5emandat par la formule « changement dans la continuité », explique Khaldoune qui lie la démarche du SG du FLN avec les derniers changements qu’il a opérés à la composante du BP, avec la nomination de « fidèles » à Sellal dont Abdelmalek Boudiaf et Mustapha Rahiel.

Sellal et l’« Algérie à l’horizon 2020-2030 »

De plus, Ould Abbès fait la promotion d’un document intitulé « l’Algérie à l’horizon 2020-2030 », élaboré par l’ex-ministre des Finances Mohamed Djellab. « Une sorte de programme présidentiel », estime Hocine Khaldoune qui affirme que plusieurs cadres du FLN « rejettent cette démarche ». D’où la création du Comité pour la sauvegarde du FLN dont siègent « des poids lourds du parti », à en croire la même source.

Comité de sauvegarde

L’objectif principal de ce Comité est de « travailler pour sauver le FLN d’Ould Abbès et de sa façon de gestion ». Khaldoune qui refuse de citer les noms des cadres qui se trouvent derrière cette énième initiative, précise qu’il s’agit de tous les authentiques qui ont été écarté et d’autres du Comité central. Leurs noms seront connus prochainement, pour occuper la scène politique où « la voix du FLN est absente », accuse-t-il encore.

Khaldoune dénonce d’ailleurs « le silence de Djamel Ould Abbès » à propos de l’affaire des 701 kg de cocaïne saisies au port d’Oran.  Surtout que, a-t-il ajouté, «la lutte contre la corruption est un axe important » dans le programme du Président de la république, président du parti, Abdelaziz Bouteflika.

Coup d’état scientifique ?

Reste à savoir si la nouvelle initiative dite « pour la sauvegarde du FLN », est propre à ceux qui la portent ou, au contraire, elle a été actionnée depuis les hautes sphères, comme tous « les coups d’état scientifiques » que l’on a déjà vu par le passé, dans la logique de mettre fin à la mission d’Ould Abbès qui ne cesse de se faire des ennemis au sein du parti.

Input your search keywords and press Enter.