Saturday, June 2021

Les étudiants de l’INPTIC libérés après un weekend en garde à vue

Les treize étudiants dont trois étudiantes de l’institut National de la Poste et des Technologie de l’Information et de la Communication (INPTIC), en grève depuis quatre mois, ont été libérés aujourd’hui par le tribunal d’El Harrach après avoir passés tout le weekend en garde à vue.

Présentés aujourd’hui devant le procureur d’El Harrach, trois d’entre eux ( deux étudiants et une étudiante) restent sous contrôle judicaire, tandis que les autres ont bénéficié d’une libération sans condition. Par ailleurs, selon nos sources, il n’y a eu ni acquittement ni abondons des procédures. « Le procureur a demandé l’ouverture d’une information judiciaire », a-t-on appris de la défense.

Les étudiants de cette école supérieure sont accusés de mener une grève illégale, de troubles à l’ordre public ainsi que d’autres chefs d’inculpation relatifs aux « menaces et insultes » à l’égard d’un autre étudiant.

Vendredi dernier, le FFS avait dénoncé ces arrestations qui les a qualifiées d’ » arbitraire » dénonçant « le recours abusif à la force et à la gestion brutale pour faire face aux revendications légitimes des étudiants ».

Input your search keywords and press Enter.