Thursday, October 2020

France : Elle a aidé deux réfugiés, une retraitée risque la prison

Le durcissement de la législation française en matière d’asile et de migration est dangereux également sur les citoyens français. C’est le cas de Martine Landry qui risque jusqu’à cinq ans de prison et 30 000 euros d’amende pour avoir aidé deux demandeurs d’asile de 15 ans.

Selon la chargée de campagne sur les migrations au sein d’Amnesty International,  « Martine Landry n’a rien fait de mal et n’a commis aucun crime. Elle a simplement accompagné ces deux jeunes gens jusqu’a un poste de police pour qu’ils puissent être enregistrés et pris en charge en tant que mineurs », a-t-elle déclaré avant d’ajouter : « traîner en justice une retraitée compatissante sur la base de chefs d’accusation surréalistes ridiculise le système judiciaire. Les actes de solidarité devraient être encouragés, pas sanctionnés ».

La responsable de l’ONG internationale réclame l’abandon des charges retenues contre Martine Landry et dénonce la pénalisation des efforts des ONGs et des personnes pouvant venir en aide aux migrants et réfugiés.

Input your search keywords and press Enter.