Houda Imane Faraoun s’exprime sur la vitesse de l’internet et la banque postale

Le projet de banques postales, une idée née il y a quelques années, commencera à prendre forme à travers « les premières agences bancaires qui seront déployées en 2019 », a annoncé, mardi, la ministre de Poste, des télécommunications et des technologies du numériques.

S’exprimant lors d’un point de presse à Tizi-Ouzou, elle a indiqué qu’Algérie poste avait dépassé ses problèmes budgétaires en réalisant des résultats positifs une situation, a-t-elle ajouté, qui lui permettra de financer ses programmes d’investissement et de développement.

Elle a précisé qu’une étude financière, économique et d’opportunité est en cours d’élaboration pour mettre les bureaux de postes aux normes bancaires.

Une fois cette étude finalisée, a-t-elle ajouté, « nous commencerons le déploiement de ce nouveau service », et ce n’est qu’en 2019 que seront fonctionnelle les premières agences bancaires, a indiqué la ministre, précisant qu’avant cette échéance il y aura quelques services « s’apparentant à ces dernières » qui commenceront à se déployer au niveau des recettes d’Algérie poste.

A une question relative à la vitesse de débit de l’internet, elle a dénoncé les statistiques publiées par certaines entreprises et des vendeurs d’équipements, qu’elle a jugé « ridicules ».

« Il s’agit d’un grand marché. Plutôt que de les importer, nous avons préféré prendre quelques mois supplémentaires pour avoir un produit national » de qualité, a-t-elle expliqué.

Input your search keywords and press Enter.