Friday, October 2019

Il appelle les jeunes Kabyles à prendre les armes, le dangereux délire de Ferhat Mehenni

Le chef de file du mouvement séparatiste Kabyle (MAK), Ferhat Mehenni, a appelé hier depuis la France les jeunes Kabyles à créer une « forces de sécurité Kabyle » pour faire face à « l’Algérie coloniale », un autre dérapage très grave de la part d’un fils de martyr.

Ferhat Mehenni qui active depuis des années de l’étranger pour l’indépendance de la Kabylie en considérant l’Algérie comme « colonisateur », nourrit ses fantasmes encore à travers cet appel pour le moins qu’on puisse dire dangereux. « J’appelle le peuple Kabyle d’accepter de bonne grâce et en toute conscience la mise en place d’un corps de contrainte, d’une organisation de sécurité de la Kabylie », a-t-il déclaré dans une conférence en France partagée sur les réseaux sociaux.

Bien que les Kabyle sont loin d’être des adeptes des thèses racistes et antinationale de l’ex-militant  de la cause Amazighe avant d’offrir ses services au Makhzen marocain et aux réseaux sionistes d’Israël,  cet appel constitue un précédent grave qui doit pousser les pouvoirs publics et les organisations politiques implantées dans la région à des réactions en cascade, fermes et sans ambiguïté.

L’ex-chanteur Kabyle semble avoir perdu toutes les batailles pacifiques de lutte surtout avec le rejet de la population kabyle, c’est ce qui explique cette nouvelle méthode d’action qui n’est autre qu’un appelle masqué à la lutte armée.

Il est clair que l’Homme, en perte de vitesse, cherche des appuis chez ses alliés étrangers afin de collecter encore des fonds qui semble se tarir au même moment qu’il perd le peu de terrain qu’il avait en Kabylie.

Input your search keywords and press Enter.