Tuesday, October 2020

Le RCD appelle au retrait de la loi sur l’Académie de la langue amazighe

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), a appelé ce lundi, au retrait du projet de loi sur l’académie de la langue amazighe, qui s’avère « un recul ». « Le RCD plaide pour le retrait de ce texte et appelle les rédacteurs à se conformer aux dispositions de la Constitution pour garantir une meilleure prise en charge de la langue amazighe », indique un communiqué de ses Parlementaires.

Les critiques du parti tournent, en effet, autour du contenu du projet. « Au lieu de proposer une loi pour la mise en œuvre de l’article 4 consacrant l’officialité de la langue amazighe, le gouvernement réduit le texte à une académie qu’il a vidé de son âme en évitant d’aborder les questions de missions et de moyens à mettre en œuvre pour consacrer Tamazight comme une langue des institutions pour lui assurer un meilleur développement », fustige le RCD.

L’article 4 de la Loi fondamentale stipule, faut-il le préciser, que « l’Etat œuvre à sa promotion (tamazight) et à son développement dans toutes ses variétés linguistiques en usage sur le territoire national ». « Il est créé une Académie algérienne de la Langue Amazighe, placée auprès du Président de la République. L’Académie qui s’appuie sur les travaux des experts, est chargée de réunir les conditions de la promotion de Tamazight en vue de concrétiser, à terme, son statut de langue officielle. Les modalités d’application de cet article sont fixées par une loi organique ».

Input your search keywords and press Enter.