Sunday, January 2020

Mainmise des intégristes sur des mosquées à Bouira , le ras le bol des imams

Les  imams de la wilaya de Bouira,  en ont ras le bol. Ils voudraient en finir, selon plusieurs médias nationaux, avec « la mainmise des intégristes et de leur pensée wahhabite sur certaines mosquées de la wilaya, soit entre 20 et 30 mosquées ».

En effet, réunis au niveau  de la Maison de la maison de la culture Ali-Zamoum hier, le Conseil national autonome des imams et fonctionnaires des affaires religieuses et des Waqf, a « tiré la sonnette d’alarme quant à une certaine idéologie wahhabite qui est en train de se propager notamment dans certaines mosquées situées loin des centres urbains ».

Cités par plusieurs quotidien nationaux dans leur édition d’aujourd’hui, ces imams, assurent que « certaines mosquées situées au niveau des villages reculés des communes échapperaient totalement au contrôle du ministère des Affaires religieuses et des Waqf, en se retrouvant aux mains des intégristes aux pensées wahhabites, qui propagent l’idéologie de leurs maîtres à penser, l’Arabie Saoudite ».

« Apologie de l’idéologie wahhabite »

Il s’agit notamment des  mosquées situées à Sour-el-Ghozlane et qui « sont totalement contrôlées par des intégristes qui vont jusqu’à placarder des tracts au su et au vu de tout le monde ». « Des tracts qui font l’apologie de l’idéologie wahhabite, en ne cachant plus leur allégeance à leurs maîtres intégristes de l’Arabie Saoudite », a-t-on encore soutenu. Á ce point précis, « même le directeur de wilaya des affaires religieuses et des waqf a tenu à dénoncer ces agissements, en rappelant à certains confrères que chaque vendredi, certaines mosquées deviennent des décharges de l’Arabie Saoudite, avec ces multiples tracts et autres fascicules qui y sont distribués gratuitement et qui font l’apologie de la pensée wahhabite ».

Le  directeur, qui « rappelle que ses services sont souvent là pour récupérer tous ces documents subversifs pour les jeter à la poubelle, dira-t-il, concernant ces agissements, que deux imams ont été déjà déféré devant le conseil de discipline et furent sanctionnés, alors que d’autres sont constamment rappelés à l’ordre ».

Input your search keywords and press Enter.