Mise en service officielle du tramway de Sétif

 Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire,  Noureddine Bedoui, a procédé mardi à Sétif à la mise en service officielle du tramway de Sétif dans le cadre des festivités commémorant le 73ème anniversaire des massacres du 8 mai 1945.

Bedoui, accompagné des ministres des Ressources en eau, Hocine Necib, et des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane, a emprunté le tramway depuis la station saâl Bouzid au centre-ville jusqu’au dépôt de la maintenance, où il a présidé la cérémonie de remise de l’autorisation d’exploitation du tramway à SETRAM (société d’exploitation des tramways).

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a indiqué, à l’occasion que « l’Algérie récolte aujourd’hui les fruits de la bonne gouvernance éclairée du président de la République Abdelaziz Bouteflika ».

De son côté,  le ministre des Travaux publics et des Transports Abdelghani Zaâlane a félicité le Sétifiens pour cet acquis qui s’ajoute, a-t-il appuyé « aux multiples réalisations de l’Algérie indépendante ».

« Cet acquis au design futuriste imprimera une note de modernité à la ville révolutionnaire de Sétif », a considéré M. Zaâlane qui a mis l’accent sur les avantages offerts par ce nouveau moyen de transport en matière de confort, sécurité et gain de temps.

Dans ce sens, M. Zaâlane a affirmé que le secteur des transports a connu « des progrès considérables », soulignant qu’en dépit de la conjoncture économique actuelle, « des projets imposants ont été maintenus et concrétisés conformément aux orientations du président de la République ».

Le tramway de Sétif dont la réalisation a nécessité un investissement public de 47 milliards DA, est géré à hauteur de 99 % par des cadres algériens, a précisé M. Zaâlane , ajoutant que les rames de ce moyen de transport ont été fabriquées localement à Annaba.

Le tramway de la capitale des Hauts plateaux s’étend sur 15,2 km, depuis l’entrée Est de la ville  jusqu’à l’université Sétif 1 et englobe 26 stations baptisées au nom de chouhada et dates historiques de la Guerre de libération.

Input your search keywords and press Enter.