Friday, March 2021

Onze candidats pour les sénatoriales au FLN d’Alger

Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès, a révélé aujourd’hui lors d’une rencontre avec les élus d’Alger que onze des cadres de son parti ont déposé leur candidature pour représenter les couleurs du FLN lors des élections sénatoriales décembre prochain.

Le front de libération national, selon son SG, a choisi l’option des primaires pour dégager son candidat pour les élections de renouvellement au conseil de la nation à Alger. «  Il n’y aura ni désignation ni piston dans les choix du candidat du parti au sein du sénat. C’est l’urne qui tranchera. Aucun militant ni élu ne sera marginalisé ou exclu », a déclaré Djamel Ould Abbès ce samedi à Alger.

Lire aussi: Bouteflika est le seul candidat du FLN pour 2019, réaffirme Ould Abbès

Par ailleurs, le premier responsable du parti de la majorité parlementaire a rappelé les critères mis en place par la direction pour pouvoir se présenter aux élections de la chambre haute du parlement. Il citera l’ancienneté au sein du parti, avoir plus de 35 ans et ne pas avoir de précédents judiciaires.

Ould Abbès a dévoilé que onze candidats parmi les élus d’Alger ont déposé leur candidature à la candidature. « Deux de la Mahafadha de Hussein Dey, quatre de Dar El Beida, trois de celle de Draria et enfin deux autres de la Mouhafadha de Bouzareah », a-t-il énuméré.

A noter que le conseil de la nation est présidé par Abdelkader Bensalah, de tendance RND, puisque son parti détient la majorité au sein du sénat contrairement à l’APN. Par cette élection le FLN tentera de damer le pion à son « frère ennemie » afin de prendre le contrôle de cette institution importante de l’Etat. Ainsi les élus locaux et nationaux de chaque formation politique auront le droit de voter sur le candidat de leur parti, d’une coalition dont ils font partie ou sur un autre candidat de leur choix.

Input your search keywords and press Enter.