Sunday, February 2019

Ould Abbès à Hocine Khaldoune : « Moi je travaille pour Sellal ? C’est du radotage ! »

Djamel Ould Abbès, secrétaire général du FLN, a répondu pour la première fois ce mardi 31 juillet, aux accusations portant son soutien à une candidature de l’ex-Premier ministre, Abdelmalek Sellal, aux élections présidentielles de 2019, les qualifiant de « radotage ».

Lire aussi: Ouyahia reçoit Ould Abbès au palais du gouvernement !

« Djamel Ould Abbès travaille pour quelqu’un autre que Bouteflika ? Celui qui dit ça devrait chômer et n’a rien à faire ou doit être ivre », a déclaré le patron du FLN, lors d’un point de presse animé au siège du parti, à l’issue de sa rencontre avec Mohamed Benhamou, président du parti El Karama. Il rappelle, pour réaffirmer sa fidélité à Bouteflika : « Je travaille pour lui et je le connais depuis 60 ans ». Et d’ajouter : « Dans la derdja, on appelle ça ‘’Tkaârir’’. C’est-à-dire radotage ».

La piste « Sellal »

Le 09 juillet dernier, l’ex-chargé à la communication de BP du FLN et membre du comité central a jeté un pavé dans la marre en accusant le SG du FLN, Djamel Ould Abbès, de trahir Bouteflika et de jouer la carte « Abdelmalek Sellal » pour la prochaine présidentielle.

La réaction du patron du FLN intervient après plus de vingt jours des accusations de son camarade au comité central. Pendant ces derniers vingt jour, Ould Abbès, a fait plusieurs déclarations dont des flèches décochées en direction de son allié aux assemblées, le RND, mais n’a jamais abordé les accusations de Hocine Khaldoune.

Contacté récemment par DMA, M. Khaldoune a expliqué qu’ « il s’agit d’une analyse partagée par plusieurs membres du comité central et cadres du parti qui activaient dans le sens de la mise en place d’un comité de sauvegarde du FLN ». Et d’ajouter : « en tous les cas Ould Abbès n’a pas encore démenti cette information ». Du moment que Ould Abbès a réagit enfin à ces accusations, l’équipe Khaldoune maintiendra-t-elle la piste « Sellal »? ….

Input your search keywords and press Enter.