Sunday, November 2020

Ramadan: La forêt de Belgaid  à Oran séduit les amateurs du footing, vélo et marche 

Les difficultés physiques qui peuvent survenir lors des journées de ramadan ne dissuadent pas les amateurs oranais du sport de se rendre à la forêt de Belgaid pour entretenir leur forme. En quête de lieu de détente et de villégiature, ils décorent les lieux par une activité extraordinaire surtout avant le jeûne.

Ayant fait l’objet de premiers travaux de réaménagement il y a quelques semaines, la forêt récréative de Belgaïd, dans la commune de Bir El Djir (Est d’Oran) est devenue la destination préférée des jeunes et des moins jeunes, hommes et femmes, pour pratiquer leur sport favori en ce mois de ramadan.

Ceux qui ont découvert ce lieu y voient un nouvel acquis pour la population oranaise qui s’empresse d’en tirer profit généralement deux heures avant la rupture du jeûne.

L’affluence devient très importante durant le week-end, notamment les vendredis. Le cadre panoramique qu’offrent les lieux motive davantage les amateurs du footing, de la marche et du vélo, à s’y rendre pour en pratiquer et prendre aussi de l’air, joignant par là même l’utile à l’agréable.

Avant le jeûne

Ce n’est d’ailleurs que peu avant la rupture de jeûne que les lieux commencent à se vider et tout le monde quitte cette forêt aux circuits fascinants car surplombant la mer, une vue qui fait oublier les efforts consentis.

Voilà qui redonne vie à cette forêt dont les travaux de réaménagement ont été lancés par les autorités locales dans le cadre des préparatifs des Jeux Méditerranéens de 2021 qu’abritera la wilaya d’Oran, et pour donner une nouvelle dimension aux forêts de la wilaya.

La réouverture partielle de ce parc forestier a été faite le 24 mars dernier, une date ayant coïncidé avec la célébration de la journée internationale des forêts. Les responsables de la Conservation locale des forêts en avaient profité pour dévoiler leur plan de réhabilitation total du site.

« Des endroits de ce genre, on en redemande. En attendant que l’opération de réaménagement de cette forêt soient achevée et qui donnera à coup sûr un tout autre look à ce site, on profite déjà des circuits viabilisés pour faire du footing ou de la marche. L’endroit sied vraiment à la pratique du sport, même en cette période de ramadhan », se réjouit Amine, 45 ans, un fonctionnaire habitué à fréquenter les lieux, chaque fin de semaine, depuis le début du mois sacré.

Le paradis des sportifs

 Pour sa part, Miloud, un retraité qui estime que le sport est un moyen très important pour entretenir sa forme et prendre soin de sa santé, a estimé que l’aménagement de ce parc forestier va sûrement lui éviter de parcourir de longues distances pour pratiquer du sport, devenu une véritable passion pour lui.

« Même en ce mois de ramadan, je profite de la proximité de ce site de mon lieu de résidence pour m’y rendre trois à quatre fois par semaine pour m’entrainer », indique-t-il.

Pour lui, « ce n’est pas seulement lors des week-ends que cette forêt est prise d’assaut par les amateurs du sport, mais tout le long de la semaine. Je peux même dire que leur nombre a augmenté depuis le début du ramadhan.  Les gens viennent généralement deux heures avant la rupture du jeûne ».

Sur cette question du moment idéal de la pratique sportive durant le mois du carême, les spécialistes affirment qu’il est déconseillé de faire du sport pendant les premières heures du jeûne. Le meilleur moment,  ajoutent-ils, restent les dernières heures juste avant la rupture du jeûne afin que le corps récupère tout de suite les sels minéraux perdus au cours de la séance soit deux heures après le « f’tour ».

Input your search keywords and press Enter.