Wednesday, June 2019

Sauvé par la FAF des sanctions de la FIFA, l’USM Bel Abbès ne rembourse pas

L’USM Bel Abbès risquerait de « sévères sanctions » de la part de la Fédération algérienne de football (FAF) pour n’avoir  pas remboursé à cette dernière « une grande somme en devises », a averti vendredi le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi.

L’instance fédérale avait substitué, en janvier dernier, à l’USMBA pour s’acquitter des dettes de ce club de Ligue 1 envers deux anciens joueurs étrangers ayant recouru à la Fédération internationale de la discipline (FIFA) pour être rétablis dans leurs droits.

La FIFA avait à l’époque décidé d’enlever six points à la formation de l’Ouest du pays, tout en la menaçant de la reléguer en division inférieure si elle ne venait pas de payer les deux joueurs en question dans un délai précis.

En crise, le CRB s’attire les foudres de la FIFA

« Pour éviter à l’USMBA un tel sort, on a payé les deux joueurs en puisant du compte en devises de la FAF après avoir reçu des assurances de la part de la direction du club d’être remboursé dans les meilleurs délais, mais voilà qu’au jour d’aujourd’hui, cette direction n’a pas honoré ses engagements », a déploré Zetchi, invité de la chaine 1 de la radio nationale. « Nous allons prendre les mesures nécessaires à l’encontre de l’USMBA si cette situation perdure encore. Cela dit, nous avons décidé aussi de ne plus payer à la place des clubs », a-t-il déclaré.

Après l’USMBA, c’est au tour du CR Belouizdad, un club de la Ligue 1, qui vient d’être sommé par la FIFA pour régulariser l’un de ses anciens joueurs étrangers ayant lui aussi saisi la première structure footballistique mondiale. La direction du « Chabab » a désormais un délai d’une semaine pour s’acquitter de ses dettes envers le joueur en question, a encore prévenu le président de la FAF.

Input your search keywords and press Enter.