Sunday, January 2020

Skikda, le directeur de la santé et les médecins chirurgiens se livrent une guerre à couteaux tirés

C’est une véritable guerre que se livrent le directeur de la santé de la wilaya de Skikda et les chirurgiens exerçant à l’hôpital de la ville. Les médecins chirurgiens sont allés jusqu’à menacer, selon des médias, à rendre le tablier.

Le  directeur de la santé de la wilaya de Skikda, Mahieddine Taber, avait en effet, porté des accusations à l’encontre de 12 chirurgiens exerçant à l’hôpital Abderrezak Bouhara, notamment le fait de « refuser d’effectuer des césariennes à des femmes enceintes en les contraignant à se diriger vers les cliniques privées », prétextant que ce type d’interventions chirurgicales ne relève pas de leurs prérogatives.

Répliquant à ses accusations, les chirurgiens ont dans un communiqué, largement diffusé sur les réseaux sociaux, réfuté  les accusations du DSP et les qualifient «d’irresponsables».

 Afin de lever le voile sur  cette « guéguerre » le ministère de la Santé avait dépêché une commission ministérielle pour enquêter sur les « accusations portées par le directeur local du secteur à l’encontre de 12 chirurgiens ayant refusé de pratiquer des césariennes conformément aux directives de la tutelle ».  Les résultats de la dite commission ne sont pas encore connus.

Input your search keywords and press Enter.