Supercoupe d’Europe: Premier test pour le Real sans Ronaldo et Zidane

Pas facile de succéder à Zinédine Zidane, parti en mai après avoir remporté trois Ligues des champions consécutives avec le Real. Et pas facile non plus de débuter contre le rugueux « Atleti » de Diego Simeone et sans la superstar portugaise, Christiano Ronaldo.

Même si le club merengue semble favori pour rejoindre le FC Barcelone et l’AC Milan en tête du palmarès de l’épreuve avec un cinquième trophée, gare aux équipiers d’Antoine Griezmann, tenants de l’Europa League et invaincus en Supercoupe d’Europe: deux participations, deux sacres (2010, 2012).

Premier match officiel et premier titre en jeu pour Julen Lopetegui!

Le nouvel entraîneur du Real Madrid inaugure ses fonctions mercredi en Supercoupe d’Europe contre l’Atlético à Tallinn (21h00/19h00 GMT), dans un derby madrilène avec la suprématie continentale pour enjeu.

Bref, voilà Lopetegui directement plongé dans le bain: deux mois après son humiliante éviction de la sélection espagnole juste avant le Mondial, « Julen » peut effacer ce camouflet en remportant son premier trophée sur le banc merengue. Et justifier ainsi son choix de rejoindre la « Maison blanche »… qui avait précipité son limogeage de la « Roja ».

Le petit stade Lilleküla et ses quelque 15.000 places, Lopetegui le connaît bien. C’est là qu’il avait guidé la sélection espagnole des moins de 19 ans vers le titre de championne d’Europe en 2012 (1-0 en finale contre la Grèce).

Il y revient cette fois à la tête d’une équipe de rêve, toujours redoutable malgré le départ de la star Cristiano Ronaldo vers la Juventus Turin cet été.

En attendant d’éventuelles recrues, d’autres figures s’attachent à combler le vide laissé par le Portugais, meilleur buteur de l’histoire merengue, en particulier l’ailier gallois Gareth Bale et l’avant-centre français Karim Benzema. Le meneur croate Luka Modric, meilleur joueur du Mondial, est lui en phase de reprise et il faudra voir s’il peut jouer mercredi.

« Le bilan (de la préparation) est bon, il est positif. Les joueurs commencent à assimiler nos concepts, même s’il reste des choses à ajuster », s’est réjoui Lopetegui samedi après un succès contre l’AC Milan en amical (3-1).

L’Atlético, de son côté, a fini sa pré-saison par une défaite frustrante contre l’Inter (0-1) mais reste un sérieux client, avec son bloc défensif et le récent retour de ses champions du monde, Griezmann et Lucas Hernandez.

Input your search keywords and press Enter.