Friday, April 2019

Vidéo/Le président du Venezuela sort indemne d’un attentat au drone

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a été samedi la cible d’un « attentat » commis avec un drone chargé d’explosif et dont il est sorti indemne, a annoncé le gouvernement.

« Il s’agit d’un attentat contre la personne du président Nicolas Maduro », a déclaré le ministre de la Communication, Jorge Rodriguez, après l’incident vu à la télévision où M. Maduro a interrompu soudainement le discours qu’il prononçait au cours d’une cérémonie militaire à Caracas.

Maduro était en train de prononcer son allocution lorsqu’on l’a vu regarder le ciel, après quoi la caméra a montré plusieurs dizaines de militaires qui rompaient les rangs et couraient sur l’avenue sur laquelle la cérémonie se déroulait.

 Maduro accuse le président colombien

 Le président vénézuélien Nicolas Maduro a affirmé samedi soir qu’on avait tenté de l' »assassiner », accusant le président colombien Juan Manuel Santos d’être derrière cet « attentat » commis avec des drones chargés d’explosifs lors d’une cérémonie militaire. Une source à la présidence colombienne a jugé « sans fondement » l’accusation.

Maduro a également affirmé que les « financiers » de l’attaque commise à Caracas se trouvaient aux Etats-Unis, et il a demandé au président américain Donald Trump d’agir.

« Il s’agit d’un attentat pour me tuer, aujourd’hui, on a essayé de m’assassiner  (…), je n’ai aucun doute sur le fait que le nom de Juan Manuel Santos est derrière cet attentat », a déclaré Maduro lors d’un discours retransmis à la télévision et la radio, évoquant « deux explosions ».

« Les premiers éléments de l’enquête indiquent que plusieurs financiers vivent aux Etats-Unis, en Floride. J’espère que le président Donald Trump est disposé à combattre les groupes terroristes », a-t-il ajouté, précisant: « Je ne vais pas m’avancer davantage mais l’enquête a déjà bien progressé ».

Une source haut placée à la présidence colombienne, citée par l’AFP, a déclaré sous le couvert de l’anonymat à propos de l’accusation: « C’est sans fondement. Le président (Santos, Ndlr) se consacre au baptême de sa petite-fille Celeste et non à renverser des gouvernements étrangers ».

Alors qu’il prononçait un discours devant un parterre de militaires et retransmis en direct à la télévision, une détonation a eu lieu et M. Maduro, son épouse Cilia Flores ainsi que les hauts gradés qui les entouraient sur une estrade ont regardé vers le ciel, l’air surpris et inquiet.

Après quoi la caméra a montré plusieurs centaines de soldats en train de rompre soudainement les rangs et de se mettre à courir sur l’avenue où se déroulait la cérémonie, dans une certaine confusion. La télévision d’Etat a ensuite coupé la retransmission.

loading...
Input your search keywords and press Enter.